A partir de combien de volts peut-on mourir ?

Suite au jeu de la mort, une émission de 2010 sur France 2, nous nous sommes posé la question de savoir si on peut mourir à cause des volts dans sa maison :

Volts ou Ampères ?

On a coutume de dire que ce n’est pas la tension (volts) qui tue, mais plutôt l’intensité (ampères)
Les deux sont liées par la loi d’ohm. Le facteur décisif est la résistance du corps humain, essentiellement variable selon :

  • Les individus
  • L’humidité de la peau
  • Et le « circuit » qu’emprunte le courant dans le corps.




Si la résistance est telle que le courant dépasse la valeur de 10 ou 20 mA (milli ampère) alors la mort peut survenir. On peut toucher par exemple une source de tension de 12 V capable de débiter des centaines d’ampères sans danger car alors le courant dans le corps reste faible.

Avec une centaine de volts, une résistance du corps de 20 000 ohms, le courant est de 5 mA (cela ce traduit par « une bonne secousse »). Avec 200 V dans les mêmes conditions, un individu fragile du cœur, peut mourir.
Mais attention, il n’y a pas de valeur létale précise.

Dans une installation électrique, industrielle ou domestique, la norme NF C 15-100 impose que la tension de contact ne soit pas supérieure à 50 V en courant alternatif, et 75 V en courant continu.

Effet des ampères sur le corps

Ce qu’il faut savoir également, c’est que le courant qui traverse le corps humain (75 % d’eau) est dangereux suivant son intensité :

  • à 0,5 mA : c’est le seuil de perception : ça chatouille comme on dit
  • à 10 mA : contractions musculaires, seuil de non lâcher : maximum 3-4 minutes
  • à 30 mA : seuil de la paralysie respiratoire : maximum 20-30 secondes
  • à 75 mA : seuil de fibrillation cardiaque irréversible : maximum 2 à 5 secondes
  • à 1000 mA : arrêt cardiaque : maximum 30 à 100 ms

La formule de la loi d’Ohm est : I = U / R, avec
U : tension en Volts (V)
I : courant en Ampères (A)
R : résistance en Ohms (Ω)

En fonction de l’individu, le corps humain présente une résistance variable, de l’ordre de 3 à 5 kΩ.

Chez nous, en France, quand on touche avec le doigt, une prise 230 V~ et que nous sommes en contact avec le sol qui est au potentiel de la terre, donc 0, un courant prend naissance. Ce courant est de l’ordre de 230/5 000, soit 46 mA. Donc au-delà de 5 secondes : problème.

C’est pour cette raison, entre autres, que chez vous, il y a un différentiel qui protège les circuits de prises électriques, à savoir 30 mA. Ce dispositif ouvre le disjoncteur général à partir de 15 mA : voilà pourquoi, heureusement, on ne meurt presque plus d’électrocution domestique avec du 220 volts.

Pour en revenir à la question, c’est bien la tension de contact (que l’on va toucher) qui est dangereuse, car c’est elle qui donne naissance au courant.

Risque t-on quelque chose avec une tension de 12V ?

Non, on ne risque rien avec une tension de 12 V. En effet prenons un exemple : une batterie de voiture peut débiter un courant max de 700 A. Si on touche le plus et le moins avec nos mains, le courant qui nous traversera sera de : 2,3 mA. Donc aucun risque.

Nous avons donc vu que, dans un usage « courant » de nos habitations, le 220V peut être mortel (si cela ne disjoncte pas), alors que le 12V est sans danger. Quant au seuil de risque exact, il dépend de l’individu, car la résistance n’est pas la même suivant la morphologie des personnes (mains moites, mains calleuses, structure de la chair, etc…)

Dans les locaux à risque, comme les saunas, les piscines, et les ambiances humides en général, la tension d’alimentation est le 24 V en alternatif, et dans des cas bien particuliers, on descend à 12 V.
Ces 2 niveaux de tension s’appellent : TBTS : Très Basse Tension de Sécurité. Des tensions qui nous assurent une absence totale de risque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *