Prix du m2 à Paris en 2003

Pour les prix à l’achat, dans les appartements anciens, il existe un indicateur « réel » : il est appelé « notaires-insée » et reprend, dans une base de données réelle, la majorité des prix réels des ventes (et non des prix indiqués sur des sites internet).

Cependant, il y a une énorme différence entre ces indicateurs. Ainsi en 2003, alors que l’indice notaires indique un prix de 4690 euros du m2 dans le 1er arrondissement de Paris; l’indicateur mensuel de seloger.com donne le chiffre de 6554,35 (les virgules prêtent vraiment à rire…)

La différence de 30% est énorme et se retrouve dans tous les chiffres donnés par seloger.com à ce moment. Par exemple dans le 19e, arrondissement le moins cher, 2681 chez Notaires-Insée, et 3887,48 chez seloger.com

Certes, une différence de 12% pourrait s’expliquer par 10% de négociation, et 2% dues à la hausse des prix dans l’intervalle entre la publication de l’indicateur Notaires (qui concerne le trimestre terminé il y a 2 mois, donc des ventes conclues il y a 4 mois) et celui de seloger.

Mais là.. seloger.com passe restrospectivement, vraiment pour un amateur. Espérons que cela s’est amélioré.

Un site internet permet de retrouver l’historique des prix du mètre carré des appartements à Paris depuis 1991 et même avant : http://www.m2paris.fr/

Une différence étrange d’ailleurs se voit entre les chiffres notaires Insée, publiés dans l’édition du 13 octobre 2003 du journal Metro, et les valeurs données par le site m2paris.fr

Cependant, elles sont contenues dans une fourchette de +-5%; il semble qu’il s’agisse d’une différence sur l’échantillon. Le site m2paris précise qu’il filtre sur les ventes de gré à gré, et vendus libres et en pleine propriété. Cela doit affecter légèrement les prix, et effectivement ses prix sont souvent 2-3% plus élevés que ceux annoncés à l’époque par Metro : surement qu’un appartement vendu occupé vaut un peu moins cher..

Jeux d’élections 1993

Oui, quand j’étais petit, à 13 ans, j’aimais bien faire des élections virtuelles, dans des pays virtuels.

Les pays s’appelaient la Thomatie (plus tard la Massidie : république présidentielle Massidienne, RPM), et la Yvie (ensuite l’UEY : l’Union des états Yviens).

En Massidie, comme en UEY, les partis singeaient les partis français de l’époque. On retrouvait ainsi le PACT/PACY, le FNY, PS/PSM, UPY/UPF/UVC, CPNT, Verts, PCY

D’ailleurs à la même époque, ma consommation de cartouches d’encre oscillait entre 8 et 9 aux 100 jours

Coque de clés de voiture

Les petits objets de décoration se répandent de plus en plus et il y a une nouveauté pas chère, produite en Chine comme il se doit, mais rigolote pour personnaliser (un peu) sa voiture : ajouter une protection en silicone sur sa clé.

Bon, ça la rend plus grosse, et la protection se salit vite. Et puis, protéger une clé en plastique, par du plastique, ca parai un peu loufoque. L’idée semble marcher cependant, au vu du nombre de sites qui vendent :



Mais les marques proposées pour ces protections (ce ne sont pas des coques, juste des sortes de housses en silicone) sont toutes les mêmes sur tous les sites :

  • VW : Volkswagen, Audi, Seat, Skoda
  • PSA : Peugeot et Citroen
  • Ford
  • Renault et Dacia
  • Toyota
  • Fiat
  • Mercedes
  • Mini
  • Opel
  • BMW

Il y a donc des marques introuvables comme Kia, Porsche ou encore Suzuki.

Sites de copies de clés

L’intérêt de tous ces sites, c’est qu’ils savent aussi copier des clés de voitures, des plips; donc pour remplacer ses clés, retrouver des piles, il y aura tout ce qu’il faut.