Mon 1er entretien

Ca y est j’ai commencé sérieusement à chercher un emploi, hier une société AIL Québec m’a téléphoné, on m’a proposé un job pour vendre des assurances, ce n’est pas du tout mon domaine mais je me suis dit que ça pouvait être un bon exercice donc j’ai accepté le rendez vous…   Je viens de rentrer chez moi, mon entretien était vraiment très marrant. En arrivant, je me suis aperçue que nous étions une 20aine convoqué à la même heure, on me demande de remplir un petit formulaire et après j’ai rencontré une personne qui m’a fait passé un entretien, court mais classique. Ensuite elle me dit que j’étais sélectionnée pour l’étape suivante, il s’agit d’une conférence avec un type de la boite, on est à peu près 10 à être sélectionné mais parmi c’est 10 personnes ont est que 2 à êtres « normal » l’autre personne est aussi une française qui vient d’arriver, donc je me retrouve avec des gens chelou, qui parlent à peine le français et encore moins l’anglais, c’est pour la plupart des étrangers.
Bref, un type arrive, un mec tout petit habillé comme un pingouin dans un costume 2fois trop grand pour lui. Et la il commence son show, il nous raconte que ca fait à peine 2 ans qu’il bosse pour la boite et que dans 2mois il monte une agence, il a soit disant évolué en 6 mois. Il nous raconte qu’il gagne 100 000$ soit 70 000€ et que le boulot qu’il fait est ultra facile. Au bout d’une demi heure on arrive enfin au travail à effectuer, là aussi c’est ultra facile, on te donne une liste de personne qui soit disant veulent que tu ailles les voir pour leur vendre une assurance! Et voila c’est tout simple, il te suffit de 6 contrats par semaine pour gagner 2400$ soit 1660€ (attention c’est par semaine) et le clou du spectacle c’est qu’il te dit que tu ne payes pas de taxes, soit disant que tu peux faire annuler tes taxes grâce aux remboursements des frais. Ce qui est fort aussi c’est quand ma compatriote demande à notre orateur, qui sont les concurrents de AIL Québec et là il répond aucun !! Je me dis waouh cette entreprise est trop géniale, il n’y a pas de concurrent c’est vrai que l’Amerique du nord est un peu en manque de compagnie d’assurance MDR !! En fait il nous explique plus ou moins clairement que AIL ne travail qu’avec les syndicats et que par conséquent ils ne font pas de porte à porte et que c’est pour ça qu’ils n’ont pas de concurrent. Vu la réponse on n’a pas approfondi le sujet ! 
Apres ce bourrage de cerveau qui dure quand même 1h30, on a le droit à un dernier entretien, j’ai de nouveau rencontré la personne du début qui m’annonce un petit détail, il faut que je passe un examen (à la limite pourquoi pas) mais le mieux c’est que c’est payant, environ 500$ (340€) pour les livres et la formation qu’ils vont me donner, ensuite je devrais payer la présentation à l’examen (c’est un examen que fait l’ AMF (autorité des marchés financiers) ) soit 219$ (150€) après avoir eu ce diplôme qui selon eux ne me posera aucun problème vu mon niveau, j’entamerais la formation théorique et pratique. Apres m’avoir parlé de ce détail, elle me demande si j’ai des questions, je lui demande si la voiture est fourni car à aucun moment ils ne nous ont parlé des conditions de travail, on sait juste qu’on doit aller chez les gens, je me dis qu’avec une voiture de fonction ca pourrai  être sympa mais la elle me répond qu’il faut que je m’en procure une, je lui réponds qu’il n’y a aucun problème. L’entretien se termine, elle m’informe qu’elle me recontactera ce soir à 16h pour savoir si je suis sélectionnée pour l’entretien ultime avec un des dirigeants. On est donc tous repartis quasiment en même temps et la totalité des gens qui était avec moi ont pris le bus !! Donc a priori c’est qu’ils n’ont pas de voiture, car le petit détail que je ne vous ai pas dit c’est que la boite est à ¾ d’heure du centre en bus. 

Au moment où j’écris elle vient de me rappeler pour m’annoncer que j’étais sélectionné mais j’ai préféré arrêter les frais et lui dire que le poste ne m’intéresse pas du tout, elle m’a dit qu’elle comprenait et elle se doutait que je n’allais pas accepter.    Donc voila mon super 1er entretien, en fait où je trouve ca un peu nul, c’est que c’est un peu des arnaqueurs, car comme j’ai pu le constater il y a 2 profils retenus, les gens qui pourrait faire ce job, après tout c’est ni plus ni moins de la vente et je pense en effet qu’on doit pouvoir bien gagner sa vie, et il y a les gens qui ont aucune chance de faire ce travail car ils n’ont pas les compétences et à eux ils vont leur faire croire qu’ils ont une chance pour les arnaquer de 500$. Car les 500$ ne sont pas remboursable s’ils n’ont pas l’examen. Voilà j’espère pouvoir trouver rapidement des entreprises un peu plus sérieuses.  

 

Une réflexion au sujet de « Mon 1er entretien »

  1. Salut,

    C’est cool ce que tu viens d’écrire sur ton premier entretien. Tu viens de m’éviter de perdre du temps avec du monde imbecile comme ca. En tout cas, ne t’en fait pas a Montreal il y a toujours du travail pour celui qui veut travailler dans tout les domaines que tu veut. Aller bon courage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *