J15 – J18 : la Géorgie

 

Atlanta a été une ville intéressante, certes pas au niveau de ses rivales du nord-est, mais tout de même agréable avec son pseudo centre ville composé du parc olympique, du Coke World et de l’Aquarium. Il y a une dizaine de choses à voir dans la ville (le musée de la Fed, le Fox Theather dans un quartier par ailleurs très sympa, …). On est même allé voir le musée de Martin Luther King, en passant par un quartier bien pourri de la ville 🙂

Savannah a été exactement ce que je pensais : une petite ville touristique avec bord de rivière, boutiques à touristes, squares ombragés et quelques maisons anciennes. Une ville de vacances pour les ricains, assez plaisante pour y passer une journée. Le centre ville historique est à peu près de la taille de celui de NO. En fait ce qui est étrange c’est que dans le guide touristique de la ville il y a quasiment plus de « tours » que de choses à voir !! Les ricains sont vraiment des paresseux… ils peuvent même pas parcourir un centre ville de 1km sur 2 à pieds..

La Quinta Atlanta (Marietta) : cet hôtel, à l’image pour le moment de tous les La Quinta ou nous sommes allés, était excellent. Grande chambre, etc. 5 sur 5.

Le Sleep Inn de Pooler (banlieue de Savannah) était bien lui aussi. 5 sur 5 : Piscine intérieure, chambre neuve, nom lit, propre..

Les autres villes de la Géorgie sont vraiment petites (Macon, Augusta, Columbus) et non touristiques.

Juste un petit coup de gueule aujourd’hui : marre des ricains, ils conduisent vraiment comme des pieds. Ce sont les spécialistes pour être sur la voie du milieu ou de gauche à une vitesse plus lente que tout le monde. Ces nioufis en masse se font doubler par la droite et restent sur leur file. On en voit même s’insérer directement sur la voie du milieu alors que la voie de droite est libre pendant 1km devant…

Il ne semble pas y avoir de spécialités locales de la Géorgie. Ils sont fiers de certaines villes « historiques » comme Savannah (fondée en 1733), des JO d’Atlanta, du passé sudiste, et voilà. Les magasins de souvenirs sont décevants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *