Poésie sur Danton et Robespierre

Une super fable écrite le 1er décembre 1991 (à 11ans), sur le thème de l’ironie à propos de Danton et Robespierre.

Danterre et Robespion

Ils étaient tellement crétins
qu’ils ressemblaient à des boudins
qui buvaient plein de vin
et qui mangeaient des crottes de chien

Un jour, ils construisirent un pont
avec des vieux violons :
ils reçurent des ballons

Ils avaient des dattes
cachées dans des battes :
on leur lança des tomates

Ils sentaient tellement mauvais
Que les gens fuyaient
Dès qu’ils les apercevaient

Robespion aime bien Boquillon
mais il n’aime pas les chansons
Il a bu plein de boulons
Quelle exquise boisson !

C’qu’ils sont sots
C’qu’ils sont pas beaux
Alors ils vont faire dodo
Dans leur petit berceau

Le supernul Danterre
avait un appareil dentaire
qu’il avait fait tomber par terre
pour le manger au dessert

Ils étaient pleins de bobos
qui surpuaient les cocos
Ils racontaient des bobards
Car ils étaient trop froussards
Pour ne pas voter Raymond Barre

Ils avaient une tête de bébé
Et couraient comme des dératés
Comme des zoulous, comme des pépés
Et le chant « Allez l’UIA » ils scandaient